Sommet social tripartite: pleins feux sur l’emploi, la croissance et l’investissement en Europe

Lors du sommet social tripartite, les dirigeants de l’Union européenne et les partenaires sociaux ont examiné ce matin les priorités en matière d’emploi, de croissance et d’investissement pour l’Europe.

 

Les participants au sommet social se sont penchés sur l’analyse de la situation économique des États membres présentée dans les rapports par pays publiés récemment par la Commission, ainsi que sur les préparatifs des prochaines étapes dusemestre européen de coordination des politiques économiques, en particulier l’élaboration des programmes nationaux attendus en avril. Ils ont également fait le point sur le plan d’investissement pour l’Europe et discuté des avis des partenaires sociaux sur d’autres initiatives phares de l’UE, telles que l’Union de l’énergie.

 

M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, s’est exprimé en ces termes: «Je suis un fervent défenseur de l’économie sociale de marché et celle-ci ne peut fonctionner sans le dialogue social. Les partenaires sociaux sont bien placés pour mettre le doigt sur les besoins les plus criants et sur les chances à saisir pour nous aider à investir, à stimuler la croissance et à créer des emplois. Leur appui et leur participation sont primordiaux. J’ai affiché mon souhait d’être le président du dialogue social et notre Commission a pris l’engagement de consolider ce dialogue en Europe pour l’intégrer pleinement dans notre stratégie pour l’emploi et la croissance. Aujourd’hui, nous tenons cet engagement.»

 

M. Valdis Dombrovskis, vice-président pour l’euro et le dialogue social, a quant à lui déclaré: «La participation accrue des partenaires sociaux dans le contexte du semestre européen ne doit pas rester cantonnée à Bruxelles; elle doit se concrétiser aussi dans les États membres. Les partenaires sociaux nationaux peuvent être plus judicieusement associés à l’élaboration et à la mise en œuvre des réformes dont nous avons grand besoin pour consolider la relance économique et améliorer les perspectives d’avenir pour les plus vulnérables.»

 

Mme Marianne Thyssen, commissaire européenne à l’emploi, aux affaires sociales, aux compétences et à la mobilité des travailleurs, a déclaré à ce propos: «La Commission a la ferme volonté de travailler en plus étroite collaboration avec les partenaires sociaux pour trouver ensemble des solutions aux grands défis que doit relever l’Europe. Le dialogue social peut et doit être l’élément moteur qui assure la réussite des politiques économiques et sociales. Les partenaires sociaux ont un rôle essentiel à jouer dans la mise en place des conditions qui stimuleront la création d’emploi et aideront à mieux cerner les conséquences des mutations économiques et sociales pour les systèmes sociaux et les marchés du travail.»

 

Il s’agit du premier sommet social tripartite depuis l’entrée en fonction de la nouvelle Commission en novembre dernier. Il fait suite à la conférence de haut niveau intitulée «Un nouvel élan pour le dialogue social», qui s’est déroulée le 5 mars à Bruxelles. Trente ans après le lancement du dialogue social européen, cette conférence de haut niveau a marqué le début d’un partenariat renouvelé entre les partenaires sociaux et les institutions de l’Union, et a mis en évidence l’importance du dialogue social européen pour faire face aux défis économiques et sociaux que nous connaissons aujourd’hui.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :