La Commission donne le coup d’envoi des travaux sur l’Union de l’énergie

pollution-helsinki-COP15La Commission européenne a entamé aujourd’hui les travaux sur l’Union de l’énergie, une étape essentielle vers l’achèvement du marché unique de l’énergie et la réforme des modes de production, de transport et de consommation de l’énergie. L‘Union de l’énergie dotée d’une politique visionnaire en matière de changement climatique constitue une des priorités politiques de la Commission Juncker. Plus de 60 ans après la création de la Communauté du charbon et de l’acier, la Commission a aujourd’hui établi un plan pour la réorganisation des politiques énergétiques européennes et donné le coup d’envoi des travaux pour l’Union européenne de l’énergie.

L’Union de l’énergie vient à son heure. L’Union européenne importe 55% de son énergie. 90% du parc de logements en Europe a une consommation d’énergie excessive, notre infrastructure énergétique est vieillissante et le marché intérieur de l’énergie est loin d’être achevé.
L’élan politique nécessaire à sa réalisation est là. La sécurité énergétique est au premier plan des préoccupations politiques et le Conseil européen d’octobre dernier a ouvert la voie à un accord ambitieux sur le climat lors de la conférence qui se tiendra à Paris fin 2015.
Le plan d’investissement pour l’Europe récemment adopté est destiné à mobiliser les moyens financiers dont le secteur de l’énergie a un réel besoin. Le bas prix actuel du pétrole constitue une incitation supplémentaire à agir et élargit la marge de manœuvre politique et financière pour faire le nécessaire afin de mettre en place une politique européenne de l’énergie plus concurrentielle, plus sûre et plus durable.

M. Maroš Šefčovič, vice-président pour l’Union de l’énergie, a déclaré: «Nos politiques énergétiques actuelles ne sont pas durables, en aucun sens du terme: une réorganisation s’impose d’urgence. Les citoyens devraient être au cœur de notre politique énergétique. Nous avons aujourd’hui un programme très ambitieux, et la volonté d’agir ici et maintenant. Nous nous emploierons à maintenir une approche cohérente de l’énergie dans tous les domaines d’action, afin d’améliorer la prévisibilité. Le climat, les transports, l’industrie, la recherche, la politique extérieure, l’économie numérique et l’agriculture seront des thèmes cruciaux pour ce projet. L’Union de l’énergie vise à faire tomber les cloisons sectorielles lorsqu’elles existent encore et à réunir tous les acteurs concernés autour d’une même table, bref, l’Union de l’énergie permettra une nouvelle approche de la politique énergétique en Europe.»

L’adoption de la stratégie-cadre sur l’Union de l’énergie est prévue pour le 25 février. Ce document sera accompagné de la communication «Feuille de route pour Paris» décrivant la contribution que l’UE compte apporter à l’action sur le climat, et d’une communication sur les progrès accomplis par l’Union dans la réalisation de l’objectif d’interconnexion électrique minimale de 10%.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :