Négociations sur le climat à Lima, une étape essentielle pour l’accord de 2015

141204ec1-bigL’Union européenne attend de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 1er au 12 décembre, à Lima, Pérou, qu’elle ouvre la voie à l’adoption d’un nouvel accord mondial sur le climat, juridiquement contraignant, à Paris, l’année prochaine. L’UE est convaincue que ce nouvel accord renforcera et élargira de manière significative les efforts collectifs au niveau international pour lutter contre le changement climatique. L’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 % approuvé par les dirigeants européens en octobre, de même que la déclaration des États-Unis et de la Chine qui s’en est ensuivie concernant leurs futurs objectifs, constituent une preuve de la détermination de la communauté internationale dans ce domaine.

L’UE sera représentée à Lima par le ministre italien de l’environnement, M. Gian Luca Galletti, dont le pays assure actuellement la présidence du Conseil de l’Union européenne, et par le commissaire européen chargé de l’action pour le climat et l’énergie, M. Miguel Arias Cañete.

M. Miguel Arias Cañete, commissaire européen chargé de l’action pour le climat et l’énergie, a ajouté: «La conférence de Lima sur le climat est une étape fondamentale avant celle de Paris, où nous aurons une occasion historique de trouver des solutions pour relever le plus grand défi auquel notre planète est actuellement confrontée. L’accord qui sera finalement conclu à Paris devra tenir compte des réalités économiques d’aujourd’hui, ce qui suppose que chaque grande économie participe à l’effort. L’Europe a pris les devants en annonçant notre propre objectif. La Chine et les États unis ont rapidement réagi. Nous attendons à présent que les autres grands pays émetteurs nous rejoignent. Le temps nous est compté; l’heure est venue d’agir.»

L’accord de 2015

Ambitieux

L’UE encourage toutes les parties à proposer des objectifs d’atténuation ambitieux d’ici la fin mars 2015. Cette demande est conforme au calendrier convenu et permettra la mise en place d’un processus d’analyse et d’évaluation des efforts individuels et collectifs en amont de la conférence de Paris. Ce processus permettra à la communauté mondiale de comprendre l’action et les efforts nécessaires pour rester sur la bonne voie pour maintenir le réchauffement de la planète en dessous du seuil des 2 °C.

Transparent

Les méthodes convenues pour suivre les progrès accomplis par rapport aux engagements de réduction des émissions pris à Paris permettront aux parties de mesurer le rythme auquel elles avancent collectivement. Elles permettront aussi d’assurer, de manière comparable, le suivi de l’efficacité et de l’adéquation des politiques nationales.

Durable

Le nouvel accord sur le climat doit être fait pour durer. L’UE souhaite qu’une clause visant à renforcer régulièrement les engagements en matière de réduction des émissions soit incluse dans l’accord de 2015. Elle permettrait aux parties de tenir compte des dernières connaissances scientifiques et d’envisager la fixation d’objectifs plus ambitieux en fonction des nouvelles évolutions technologiques. Le but est de faire en sorte que l’accord nous permette, à l’échelon mondial, de suivre une trajectoire à long terme qui soit compatible avec l’objectif d’un réchauffement de moins de 2 °C.

Équilibré

Bien que la réduction des émissions de gaz à effet de serre soit au coeur négociations internationales sur le climat, l’UE est consciente que l’adaptation au changement climatique et le financement de la lutte contre le changement climatique constituent des éléments essentiels d’un accord équilibré en 2015.

Quels résultats l’UE attend-elle de la conférence de Lima?

La conférence de Lima sur le climat constitue une étape fondamentale pour parvenir à un résultat satisfaisant à Paris La conférence de Lima doit permettre:

  • de convenir des éléments clés de l’accord de 2015 qui serviront de base à la poursuite des négociations en 2015;
  • de prendre une décision garantissant que les contributions à l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre que les pays présenteront dans les mois à venir seront transparentes, quantifiables et comparables;
  • d’enclencher un processus international en amont de la conférence de Paris en 2015, afin d’évaluer et d’analyser le caractère ambitieux et adéquat des efforts individuels et collectifs par rapport à l’objectif de maintien d’un réchauffement de moins de  2 °C;
  • de poursuivre les efforts en vue de relever le niveau d’ambition en matière d’atténuation avant 2020.

Financement de l’Union en faveur de la lutte contre le changement climatique en 2014

En tant que premier pourvoyeur mondial d’aide publique au développement, l’Union européenne et ses États membres rendront compte à Lima du soutien financier continu qu’ils apportent aux pays en développement en faveur de la lutte contre le changement climatique. Rien qu’en 2013, l’UE et ses États membres ont conjointement déboursé 9,5 milliards d’euros pour aider les pays en développement à faire face au changement climatique. L’UE maintient son engagement à aider les pays les plus exposés au changement climatique et ceux qui disposent du moins de moyens pour y répondre.

Points de presse de l’Union à Lima

La délégation de l’Union européenne tiendra régulièrement des points de presse, qui seront diffusés en direct et sur demande à l’adresse www.unfccc.int

Les heures exactes des points de presse pourront être consultées à l’adresse suivante:

https://grandreserva.unfccc.int/grandreserva/public/schedule?conference_id=61&meeting_type=145&refresh_interval=120

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :