Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive

Europe 2020 est la stratégie de croissance sur dix ans de l’Union européenne. Elle ne se limite pas à résoudre la crise qui continue de toucher l’économie de nombreux pays européens; elle vise également à combler les lacunes de notre modèle de croissance et à mettre en place les conditions d’une croissance plus intelligente, plus durable et plus inclusive.

Pour rendre cette finalité plus tangible, l’Union européenne s’est fixé cinq objectifsclés, à atteindre d’ici la fin de la décennie. Ils touchent à l’emploi, à l’éducation, à la recherche et à l’innovation, à l’inclusion sociale et à la réduction de la pauvreté, ainsi qu’au changement climatique et à l’énergie. targets

La stratégie comporte également sept «initiatives phare» constituant un cadre au sein duquel l’Union et les pouvoirs publics nationaux unissent leurs efforts dans des domaines qui soutiennent les priorités d’Europe 2020, tels que l’innovation, l’économie numérique, l’emploi, la jeunesse, la politique industrielle, la réduction de la pauvreté et l’utilisation efficace des ressources.

La réussite d’Europe 2020 nécessite un engagement déterminé et ciblé, tant au niveau européen qu’à celui des États membres. Au niveau européen, des décisions importantes sont prises en vue d’achever le marché unique des services, de l’énergie et des produits numériques, ainsi que d’investir dans des liaisons transfrontalières stratégiques. Au niveau national, il s’agit de lever de nombreux obstacles à la concurrence et à la création d’emplois. Mais ce n’est qu’en combinant et en coordonnant ces actions que pourront être obtenus les résultats escomptés en matière de croissance et d’emploi.

Voilà pourquoi la réussite d’Europe 2020 repose largement sur les nouvelles structures et procédures de gouvernance que l’Union européenne met en place depuis 2010, à commencer par le «Semestre européen». Dans le cadre de ce cycle annuel de coordination des politiques économiques, la Commission et le Conseil définissent des orientations politiques à l’échelle européenne, les États membres s’engagent à mener des réformes, et la Commission formule des recommandations pour chaque pays, qui sont approuvées au plus haut niveau par les chefs d’État et de gouvernement réunis au sein du Conseil européen. Les États membres doivent tenir compte de ces recommandations dans l’élaboration de leurs politiques et de leurs budgets.
Voir également:

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :