Les députés demandent de supprimer progressivement le glyphosate; interdiction complète d’ici à fin 2022

Le Parlement demande l’interdiction complète des herbicides à base de glyphosate à partir du 15 décembre 2022, et propose des restrictions immédiates.

La commission de l’environnement et de la santé publique s’oppose à la proposition de la Commission européenne visant à renouveler l’autorisation de l’herbicide controversé pour une durée de dix ans. Les députés affirment que l’UE devrait planifier une suppression progressive de cette substance et commencer par l’interdire pour tout usage domestique, puis dans l’agriculture, alors que des substances biologiques alternatives (‘‘systèmes intégrés de lutte contre les organismes nuisibles’’) sont suffisantes pour les opérations nécessaires de désherbage.

Le glyphosate devrait être totalement interdit dans l’UE d’ici au 15 décembre 2022, avec des mesures visant à faciliter la transition.

pesticides_7

Inquiétudes sur les évaluations scientifiques de la substance

La procédure d’évaluation des risques de l’UE a fait l’objet d’une profonde controverse, le Centre international de recherche sur le cancer de l’ONU et les agences de sécurité alimentaire et chimiques de l’UE parvenant à des conclusions opposées concernant la sécurité de cette substance.

De plus, la publication des ‘‘Monsanto Papers’’ (Monsanto est le propriétaire et le producteur du Roundup®, dont le glyphosate est la substance active principale), des documents internes à l’entreprise, ont jeté un doute sur la crédibilité de certaines études utilisées lors de l’évaluation de la sécurité du glyphosate par l’UE, affirment les députés.

Le processus d’autorisation de l’UE incluant l’évaluation scientifique des substances devrait se fonder uniquement sur des études publiées, révisées par des pairs et indépendantes, et commandées par les autorités publiques compétentes, ajoutent les députés. Les agences de l’UE devraient être renforcées afin qu’elles puissent travailler en ce sens.

Prochaines étapes

La résolution non contraignante a été adoptée avec 355 voix contre 204 et 111 abstentions. Les États membres vont voter sur la proposition de renouvellement pour 10 ans ce mercredi.

Une initiative citoyenne européenne appelant à l’interdiction de l’herbicide a dépassé le million de signatures en moins d’un an et entraînera une audition publique au Parlement en novembre.

À savoir

 

Le glyphosate est une substance active largement utilisée dans les herbicides. La molécule a été brevetée au début des années 1970 et introduite sur le marché des consommateurs en 1974 comme herbicide à large spectre. Elle est rapidement devenue le numéro 1 des ventes. Depuis l’expiration du brevet en l’an 2000, le glyphosate a été commercialisé par diverses entreprises et plusieurs centaines de produits de protection des plantes contenant du glyphosate sont actuellement enregistrés en Europe pour une utilisation sur les cultures.

 

L’agriculture représente 76% de l’utilisation du glyphosate à travers le monde. La substance est aussi largement utilisée dans la sylviculture, l’aménagement urbain et l’horticulture. De plus en plus de personnes y sont exposées, compte tenu de l’augmentation du total du volume utilisé. Les personnes sont majoritairement exposées lorsqu’elles vivent près des zones d’épandage, en raison de l’usage domestique ou via l’alimentation. Des résidus de glyphosate ont été détectés dans l’eau, les sols, les denrées alimentaires, les boissons, les produits non comestibles, mais aussi dans le corps humain.

Source : www.europarl.europa.eu

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :