La découverte de sept planètes

Un projet révolutionnaire financé par l’UE mène à la découverte de sept planètes

La vie sur une autre planète est-elle possible? Un ambitieux projet de recherche financé par l’Union européenne a mené à la découverte d’un nouveau système de planètes aux caractéristiques très intéressantes.

“Cette découverte spectaculaire démontre que la collaboration internationale et le soutien décisif de la Commission européenne à la recherche permettent de relancer une des quêtes les plus fascinantes: la vie hors du système solaire. Je félicite l’équipe du chercheur belge Michaël Gillon qui, à la tête d’une équipe internationale et grâce à des fonds de l’Union européenne, a posé les bases de cette découverte révolutionnaire,” s’est félicité le commissaire Carlos Moedas, en charge de la recherche, des sciences et de l’innovation.

Baptisé TRAPPIST-1, ce système compte, autour d’une étoile, sept planètes de même taille que la Terre pouvant abriter de l’eau sous forme liquide à leur surface. Découvert avec l’aide de la NASA, TRAPPIST-1 est ainsi le système comptant le plus de planètes telluriques et le plus grand nombre de planètes potentiellement habitables jamais découverts.  Cette découverte s’inscrit dans le cadre du projet SPECULOOS(Search for habitable Planets EClipsing Ultra-¬‐cOOl Stars),  un projet de détection d’exoplanètes potentiellement habitables, mené par une équipe internationale dirigée par Michaël Gillon, astronome à l’Université de Liège.

La découverte, annoncée hier par la revue “Nature”, a été possible grâce au suivi intensif du système avec plusieurs télescopes, dont le télescope spatial Spitzer de la NASA, qui a enrichi les résultats obtenus dans un premier temps par le télescope liégeois TRAPPIST-Sud en mai 2016 en révélant la présence de quatre planètes supplémentaires. Le projet SPECULOOS est actuellement dans sa phase finale de préparation sur le site de l’Observatoire Européen Austral de Paranal (ESO) au Chili. Il a bénéficié de financements du Conseil européen de la recherche (ERC) à hauteur de 1,96 million d’euros.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :