Le discours du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker – L’état de l’Union en 2016

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a prononcé à la rentré (14/09/2016) son discours sur l’état de Union devant le Parlement européen à Strasbourg.

discours_juncker

Le président a présenté ses priorités pour l’année à venir:

«Je crois que ces douze prochains mois seront décisifs, si nous voulons ressouder notre Union. L’Europe est comme une corde composée de multiples fils – elle ne fonctionne que lorsque nous tirons tous dans la même direction: institutions de l’UE, gouvernements nationaux et parlements nationaux, ensemble. Et nous devons montrer à nouveau que c’est possible, dans un certain nombre de domaines où le besoin de solutions communes est le plus pressant. Je propose donc un programme positif d’actions européennes concrètes, à réaliser dans les douze prochains mois.»

Le président Juncker a appelé à un nouveau sens de l’urgence et de l’unité lorsque l’Union répond aux besoins des citoyens:

«Nous devons construire une Europe meilleure: une Europe qui protège, qui préserve notre mode de vie européen, qui donne le pouvoir à nos citoyens et défend à l’intérieur et à l’extérieur.»

Sur la base des priorités politiques de la Commission, le président Juncker a annoncé une série d’initiatives majeures:

  • Emploi et croissance: «L’Europe doit investir résolument dans sa jeunesse, dans ses demandeurs d’emploi et dans ses start-up. Aujourd’hui, nous proposons de doubler la durée du Fonds européen pour les investissements stratégiques et de doubler sa capacité financière.»
  • Connectivité: «Nous proposons aujourd’hui d’équiper chaque village et chaque ville d’Europe d’un accès internet sans fil gratuit autour des principaux centres de la vie publique d’ici à 2020.»
  • Droit d’auteur: «Je veux que journalistes, éditeurs et auteurs soient rémunérés équitablement pour leur travail, peu importe que celui-ci soit réalisé dans un studio ou dans un salon, diffusé hors ligne ou en ligne, publié via un photocopieur ou relié à un hyperlien sur Internet à des fins commerciales.»
  • Union des marchés des capitaux: «Une économie presque totalement dépendante du crédit bancaire est mauvaise pour la stabilité financière. C’est également mauvais pour les entreprises, comme nous l’avons vu pendant la crise financière. C’est pourquoi il est maintenant urgent d’accélérer nos travaux concernant l’Union des marchés des capitaux. La Commission vous présente aujourd’hui une feuille de route concrète en ce sens.»
  • Migrations: «Aujourd’hui, nous lançons un plan d’investissement ambitieux pour l’Afrique et les pays du voisinage, susceptible de mobiliser 44 milliards d’euros d’investissements. C’est un montant qui peut aller jusqu’à 88 milliards d’euros si les États membres y contribuent.»
  • Sécurité: «Nous défendrons nos frontières avec l’aide de la nouvelle agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes. Je veux voir le déploiement, dès le mois d’octobre, d’au moins 200 gardes-frontières et 50 véhicules supplémentaires aux frontières extérieures de la Bulgarie.»
  • Défense: «Pour garantir la solidité de la défense européenne, l’industrie européenne de la défense doit faire preuve d’innovation. C’est pourquoi nous proposerons, avant la fin de l’année, la création d’un Fonds européen de la défense, pour stimuler activement la recherche et l’innovation.»

La transcription complète du discours sur l’état de l’Union prononcé sera disponible ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :